1958 : Un nouveau Ben-Hur succède au grand classique de l'écran qui triompha en France en 1928
(Cinémonde, 1958).

 

CINEMONDE vient de fêter le trentième anniversaire de sa création, mais il n'est pas le seul organisme cinématographique pour lequel les années qui se sont écoulées de 1928 à 1958, ont constitué une étape, en quelque sorte, historique. C'est ainsi que la grande firme américaine Metro-Goldwyn-Mayer célèbre aussi, à sa façon, un autre trentième anniversaire. En 1928, en effet, sa version muette de "Ben-Hur" triomphait en France, tandis qu'aujourd'hui même, William Wyler (après quatre ans de préparation et douze mois de prises de vues) vient de terminer à Rome une adaptation encore plus grandiose du célèbre roman de Wallace.

On peut affirmer, sans risque d'être contredit, que la nouvelle version de Ben-Hur, réalisée par William Wyler - avec Charlton Heston, Stephen Boyd, Haya Harareet, jack Hawkins et Sam Jaffe dans les rôles principaux - est de très loin l'entreprise la plus gigantesque qu'on ait connue dans toute l'histoire du cinéma. Citons seulement quelques chiffres :
Les producteurs ont dû dépenser six milliards de francs pour payer non seulement les vedettes mais aussi les 10 scénaristes qui collaborèrent au découpage, les 1 000 techniciens, les 20 000 figurants qui participèrent aux scènes de foule, les 750 manoeuvres, les 250 menuisiers et les 300 peintres et sculpteurs qui édifièrent trois cents décors, dont les deux plus importants sont un cirque romain et un lac artificiel.
Six caméras spéciales (évaluées chacune à 42 000 000 de francs) enregistrèrent sur une pellicule géante de 65 millimètres toutes les scènes (qui seront projetées sur grand écran) et notamment la fameuse séquence de la course des chars pour laquelle 72 chevaux furent dressés pendant près d'un an.
Enfin, 1 000 cuirasses, autant de casques, de lances et de boucliers, ainsi que 12 000 costumes tissés dans une soie particulière venue de la Thaïlande, mobilisèrent pendant des mois des centaines d'armuriers, de couturiers et d'habilleuses.